CORSEAUX

La «Machine à habiter» du Corbusier devient un musée

Par Florence Millioud Henriques le 01.05.2010 à 00:01

Après dix ans de patience, la détermination a payé. Et c’est cimaises à l’appui que la villa Le Lac accueille sa première vraie exposition. Clin d’œil, les clichés d’Erling Mandelmann pris en 1964 rappellent qu’elle était avant tout un lieu de vie.

Le cliché à claquer, là, sur le moment? Viscéralement photographe et le regard balayant sur 360?degrés, Erling Mandelmann chuchote, histoire de ne pas se faire remarquer par sa cible. Un visiteur. Un homme qui, comme lui autrefois, s’imprime de l’atmosphère des 16?mètres de long de la villa Le Lac, alias la «petite maison» à Corseaux. «Le papillon de mon exposition photos qui s’ouvre ici lundi sort de la poche de sa chemise, c’est drôle!» souffle le septuagénaire.

Hasard de situation. Jeu de miroirs. Le Corbusier (Charles Edouard Jeanneret) aurait applaudi… lui qui a conçu le numéro 21 de la route de Lavaux sur le double jeu entre les espaces intérieurs et extérieurs. Un dialogue. Un lieu de vie. Frappant à sa porte en 1964 – sa réserve d’homme occultée par l’audace du photographe –, Erling Mandelmann, attiré par l’architecture, découvre une résidence personnalisée par le frère de l’architecte qui y habite depuis 1939. «J’ai commencé par photographier l’extérieur, puis j’ai sonné. Il ne faut pas être timide quand on fait ce métier! Au fil des prises et surtout lorsque je suis revenu l’année suivante pour les leçons de rythmique, on est devenu ami avec Albert Jeanneret. Il m’invitait à prendre le thé.»

Aux photos de parler
Maison dans la maison. Jeu de poupées russes. Témoins d’une autre vie de la villa Le Lac, les photos parues en 1966 dans le numéro Mobilia in Switzerland d’un magazine danois de design parleront. Diront l’esthétique dépouillement des lignes. Fixeront la vie. Perceront le silence de la table de travail comme les joyeux essais de bruits humanisés du musicien accompagné de son orchestre. Jusqu’à la photo de lui dans le jardin… qu’Albert Jeanneret apportera à son frère à Paris. «Il y a écrit un commentaire sur les pâquerettes. Mais, comme ça, j’ai la signature du Corbusier quelque part…»

Erling Mandelmann n’en dira pas davantage. Sauf sous le sceau de la complicité de l’«architecte raté»: «C’était l’une de mes passions, j’aurais aussi pu poursuivre dans cette voie.» En arrivant à Vevey pour suivre les cours de l’Ecole de photo, le Danois a immédiatement été attiré par la réalisation de Tschumi pour Nestlé et par la «petite maison». Y aurait-il habité? «Pas avec des enfants, mais à deux, pourquoi pas? C’est petit, mais idéal. Et surtout il y a des idées géniales, comme la fenêtre créée dans le mur du jardin pour offrir – tel un tableau – un cadre à la vue sur le lac, ou cet escalier grillagé qui permettait au chien de monter et d’épier qui passait sur le trottoir…»

«Erling Mandelmann, le photographe, le musicien et l’architecte» du 3 mai au 29 septembre (lundi 9?h-12?h et mercredi 13?h?30-17?h), route de Lavaux 21. www.villalelac.ch


 

La petite maison» voit grand

Tout simplement villa Le Lac pour Le Corbusier, la «petite maison» de 16?m sur 4 dessinée pour ses parents acquiert une nouvelle dimension. Et devient un musée! Il y a dix ans, l’évidence n’y était pas. L’opiniâtreté a compensé. La renommée aussi. Enfin, à quelques exceptions près… sourit le conservateur Patrick Moser: «Ici, on sait que Le Corbusier est un Suisse parti se naturaliser à Paris et qu’il a fait des maisons «très moches». Ailleurs la dévotion est autre. Il est l’Européen qui a su traduire dans la pierre la philosophie orientale.» Conséquence? 50% des 4000 visiteurs qui franchissent la porte du monument classé historique en 1962 sont Japonais. Reste à le mettre davantage en valeur. La boîte à idées du conservateur déborde. Avec dans le pipeline, un parcours de sculptures et deux accrochages: l’un sur les plans et dessins du Montreusien René Deléchat, et l’autre sur l’architecture utopique dans la BD.

Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 824 124, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Service clients CP 585 - 1001 Lausanne

Sondage

Vous offrez-vous des croisières sur les bateaux Belle Époque du Léman?