Election

France: le centriste Hervé Morin candidat à la présidentielle

Par ATS/Reuters le 27.11.2011 à 17:43

Hervé Morin ancien ministre français de la Défense, a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle de 2012. Le président du Nouveau Centre est crédité de 1% à 2% d’intentions de vote.

L’ancien ministre français de la Défense, le centriste Hervé Morin, a annoncé dimanche sa candidature à l’élection présidentielle de 2012. Il a insisté sur la gravité de la situation en France et à l’échelle internationale.

«Je ne vois chez mes concurrents déclarés aucune idée qui permettrait à la France de relever le défi de ce monde en construction», a déclaré Hervé Morin devant ses partisans à Berville- sur-Mer (Eure). «La France est sur la ligne de crête de son destin.»

Le président du Nouveau Centre, que nombre de ses amis centristes pressent de retirer une candidature jugée inutile et risquée pour la majorité, est crédité de 1% à 2% d’intentions de vote. Une vingtaine de députés, sénateurs et députés européens lui ont apporté leur soutien.

«Nous sommes fiers que le président du Nouveau Centre s’engage, devant les Français, à reprendre le flambeau historique de l’UDF et à porter ses valeurs et ses idées», écrivent-ils dans un communiqué.

Un homme de défis

Au gouvernement, sa candidature laisse dubitatif. «On va voir si Hervé Morin va jusqu’au bout», a dit la porte-parole du gouvernement, Valérie Pécresse, sur Canal+.

«Il y a certainement un espace politique pour une sensibilité centriste», a-t-elle ajouté. «Mais je ne crois pas qu’il y ait un espace pour un candidat centriste.»

Âgé de 50 ans, petit-fils d’agriculteurs et fils d’un entrepreneur de maçonnerie normand, Hervé Morin, suivait des études de droit à Caen quand il décida de tenter Sciences Po Paris, lui auquel on avait dit: «C’est pas pour toi».

Titulaire d’une maîtrise de droit public, il devient administrateur des services de l’Assemblée nationale avant d’être nommé en 1993 conseiller technique au cabinet du ministre de la Défense, François Léotard, qui préside l’UDF.

Maire d’Epaignes (Eure) depuis 1995, Hervé Morin, qui avoue une passion pour les chevaux de course, grimpe les échelons à ses côtés et devient secrétaire national puis vice-président exécutif du mouvement centriste de 1999 à 2007.

Il prend ses distances avec François Bayrou, dont il était le porte-parole lors de la campagne de 2002, pour épouser la «rupture» sarkozienne qui le propulse en mai 2007 à la tête d’un ministère régalien, la Défense, jusqu’à son éviction en novembre 2010 du gouvernement de François Fillon.

Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 824 124, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Service clients CP 585 - 1001 Lausanne

Sondage

Vous offrez-vous des croisières sur les bateaux Belle Époque du Léman?