Messe

Benoît XVI appelle les catholiques à rester unis dans l’Eglise

Par AFP le 25.09.2011 à 11:43

Benoît XVI a appelé les catholiques allemands à dépasser leurs querelles internes et à rester unis au sein de l’Eglise "en ces temps de péril" et de "crise de la foi", dimanche à Fribourg.

L'appel du Pape aux catholiques allemands à dépasser leurs querelles internes et à rester unis au sein de l’Eglise "en ces temps de péril" et de "crise de la foi" a été lancé durant une messe sur l’aéroport de Fribourg très catholique.

Il était destinée, sans qu’ils soient nommés, à 150 théologiens contestaires de langue allemande, et aux nombreux catholiques, comme ceux de "Wir sind Kirche" (Nous sommes l’Eglise) ou des catholiques du réseau oecuménique "Die Kirche von unten" (l’Eglise d’en bas"), tentés de se détacher des structures de l’Eglise.

"L'Eglise en Allemagne surmontera les grands défis du présent et de l'avenir et demeurera un levain dans la société si les prêtres, les personnes consacrées et les laïcs croyants dans le Christ collaborent dans l'unité", a dit le pape, lors de la messe.

L’Eglise sera crédible, "si les paroisses, les communautés et les mouvements se soutiennent et s'enrichissent mutuellement, si les baptisés et les confirmés, en union avec l'évêque, tiennent haut le flambeau d'une foi inaltérée et laissent illuminer par elle leurs riches connaissances et capacités", a-t-il ajouté dans un appel à l’obéissance.

L'excès de débats

Le pape craint une "protestantisation de l’Eglise", chacun choisissant ce qu’il retient de croire et de ne pas croire.

Benoît XVI a dénoncé l’excès de débats: "ce ne sont pas les paroles qui comptent, c’est l’agir". Evoquant les grands prêtres juifs qui s’opposaient à Jésus, il a critiqué encore aujourd’hui "les experts en religion", dont "la religiosité devient routine" et que "Dieu n’inquiète plus" vraiment.

Benoît XVI a aussi recommandé à l’Eglise de "demeurer fidèlement unie aux successeurs de saint Pierre et des Apôtres" (le pape et les évêques) et aussi de se laisser rajeunir par "la joie des jeunes Églises" des pays du sud récemment christianisés.

Samedi, le pape avait bousculé la puissante Eglise allemande (24,6 millions de fidèles), en argumentant que si elle n’attirait plus, c’est qu’elle était trop bien installée, trop "tiède" et manquant d’inspiration spirituelle.

Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 824 124, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Service clients CP 585 - 1001 Lausanne

Sondage

Vous offrez-vous des croisières sur les bateaux Belle Époque du Léman?