DÉCÈS

Les guitaristes pleurent le créateur de la Gibson Les Paul

Par Thierry Meyer le 14.08.2009 à 00:01

Guitariste et inventeur de génie, Lester William Polfuss a créé l’instrument ultime du rock, la Gibson qui porte son nom d’artiste. Il est mort hier à 94?ans. Hommage.

Un bricoleur touche-à-tout qui a bouleversé l’histoire du rock est mort hier, tout doucement, dans un hôpital de White Plains, près de New York. Lester William Polfuss avait 94?ans, et souffrait de complications d’une pneumonie. Son nom et son visage ne vous disent rien? Normal. Ce génie a fait sa gloire avec un diminutif, Les Paul. Et un objet, la guitare qui porte son nom. La Gibson Les Paul, mythique lutherie pour rock lourd.

Car c’est bien le rock, et plus particulièrement son expression britannique qui, dès la fin des années soixante, va propulser «la bûche» (le premier nom donné par Les Paul à son invention) au rang d’icône.

Jimmy Page, Jeff Beck, Eric Clapton en Europe, Mike Bloomfield, Duane Allman et Carlos Santana aux Etats-Unis ne sont que quelques-uns des guitaristes qui s’arrachent un instrument que son constructeur a pourtant abandonné. Motif: des ventes trop faibles. Mais la Gibson Les Paul, première «vraie» guitare à corps plein (solidbody), tout en acajou, sort, grâce à ses micros à double bobinage, un son massif, puissant, au sustain (maintien de la note) imbattable, qui plaît à ces artistes malaxant le blues pour le durcir.

Du coup, la production reprend, en 1968. Depuis, des centaines de modèles sont sortis des ateliers américains, jusqu’à cette version «Robot» qui s’accorde toute seule, construite en 2007 à 4000 exemplaires.

Le succès des Les Paul, instrument de luxe dont l’achat signifie pour un guitariste l’accession à une sorte de caste, ne se démentit pas au fil des générations. Avec sa «rivale», la Fender Stratocaster, elle incarne le rock.

Débuts difficiles
Les Paul a pourtant mis longtemps avant de convaincre. Son prof de piano, d’abord, qui renvoie le gamin de 9?ans en implorant sa mère de ne plus jamais lui confier son fils… Musicien professionnel dès l’âge de 17?ans, au banjo puis à la guitare, Les Paul (qui s’appelle encore Lester Polfuss) s’intéresse à l’électronique. Il n’aime pas le son des premières guitares électrifiées, qui dégagent du larsen (sifflement incontrôlé) à cause de leurs micros posés à même la caisse. Après plusieurs tentatives, il présente en 1946 sa première solidbody au propriétaire de Gibson, Maurice Berlin. Qui lui répond: «C’est rien qu'un balai avec des micros!» Il faudra au big boss six ans pour changer d’avis, et proposer à Les Paul de donner son nom à une guitare. Gibson veut moderniser son offre.

Pendant ce temps, Les Paul invente le magnétophone multipistes et la technique de re-recording (piste sur piste qui se répètent). Il utilisera cette astuce en duo avec sa compagne, Mary Ford, avec laquelle il connaît le succès musical dans les années cinquante. Ironie, l’avènement du rock plonge le musicien dans l’oubli. Pas l’inventeur, ni, surtout, sa légendaire guitare…

Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Le vignoble vaudois !

Services
  • Commandez dès maintenant votre livre !

Sondage

Vous offrez-vous des croisières sur les bateaux Belle Époque du Léman?




Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 824 124, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Service clients CP 585 - 1001 Lausanne