RÉACTIONS

Dieudonné, la promo par le pire

Par François Barras le 07.01.2009 à 00:03

Un révisionniste récompensé par un faux détenu juif : son sale gag continue de faire des vagues. Coup de pub? En France, des villes annulent son show. En Suisse, le syndic de Crissier se dit lié par contrat.

Il a réussi à choquer Le Pen! Certes, juste «un peu», mais choqué tout de même. Si Dieudonné avait parié trois caisses de champagne, il a eu de quoi arroser son réveillon: en faisant ovationner sur la scène du Zénith parisien, le 26 décembre dernier, le chantre du révisionnisme historique Robert Faurisson, plusieurs fois condamné pour contestation de crime contre l’humanité, l’humoriste n’a pas fait rire grand monde. «Là, t’as vraiment fait le con», lui dit au micro, en recevant «le prix de l’insolence» des mains d’un faux détenu juif, l’ancien professeur qui depuis trente ans qualifie l’holocauste nazi de mythe.

La consternation officielle de la ministre de la Culture a moins étonné que celle du chef frontiste. Coup de pub raté? Nombre des soutiens locaux de Dieudonné n’ont pas goûté l’ovation du 26 décembre. Ainsi de la société productrice de ses shows à Besançon et à Belfort, qui a décidé hier de les déprogrammer. En Suisse romande, son agent «désapprouve» le Zénith. Le syndic de Crissier, lui, aimerait annuler le spectacle du 28 avril mais se dit lié par contrat.

Faurisson, dernier épisode d’une stratégie de la provocation engagée depuis le fameux «Isra-heil» lancé à la télé en 2003 par un Dieudonné-rabbin faisant le salut hitlérien? La défense du peuple palestinien a bon dos: à la façon des premiers punks arborant un svastika sur leurs T-shirts, Dieudonné a compris le pouvoir de séduction/répulsion des symboles nazis. Il reconnaît assurer par ces «coups» la promotion de ses spectacles, puisque la télévision refuse de l’inviter. Mais quand elle l’invite, il y fait scandale… Ritournelle de la victimisation qui, de Maurras à Le Pen en passant par Blocher, a toujours rythmé le discours de la droite extrême.


 

«Je me porte garant de Dieudonné à Crissier»

Djily Diagne, organisateur du spectacle:
«La liberté d’expression artistique est garantie dans la Constitution. Le spectacle ne peut être annulé que s’il y a un risque imminent et direct de trouble à l’ordre public. D’autre part le public suisse de Dieudonné se compose essentiellement de gens instruits et fort calmes.

J’ai vu en septembre à Marin (NE) le spectacle qu’il donnera à Crissier. C’est le moins politique, le moins polémique Il n’y avait aucune allusion aux négationnistes de la Shoah. Je lui ai dit que je désapprouvais ce qu’il a fait et dit au Zénith. Je suis d’origine sénégalaise et cela me révolterait qu’un courant négationniste nie l’existence des bateaux qui autrefois partaient remplis d’esclaves depuis l’île de Goré. Et puis Dieudonné n’est jamais aussi drôle et intelligent que lorsqu’il parle de l’Afrique. Je me porte garant de Dieudonné à Crissier. Il n’y aura pas de dérapages sur scène.»

Michel Tendon, syndic de Crissier:
«La première fois que Dieudonné a donné une représentation à Crissier en septembre 2007 tout s’est bien passé sur scène et dans la salle. Mais depuis le dérapage de l’humoriste au Zénith à Paris, la donne a changé. A la Municipalité, nous souhaitons renoncer au spectacle. On aimerait bien que le Conseil d’Etat prenne position. L’ennui c’est qu’on a déjà loué la salle. D’ailleurs, c’est la dernière fois qu’on loue.

 

Yves Burnand et Alexandre Reil, avocats:
«Interdire le spectacle? Le syndic le pourrait facilement. Il lui suffirait d’invoquer les risques de troubles de l’ordre public, même si les précédentes venues de Dieudonné se sont bien déroulées. Hormis la sécurité des biens, le trouble de «la moralité publique» peut être invoqué. Le récent épisode Faurisson à Paris pourrait laisser supposer une récidive, ce qui tomberait sous le coup de l’article 261 bis du Code pénal sur la discrimination et la haine raciale: il punit celui qui, par le geste ou la parole, aura porté atteinte ou minimisé grossièrement un crime contre l’humanité. Faire récompenser un révisionniste par un faux déporté juif me semble entrer dans ce cas de figure. Bien sûr, l’organisateur pourrait faire recours. Ce n’est pas un cas qui se tranche facilement mais c’est certainement plaidable.»

Biens immobiliers

Marché
Recherche immobilière

Liens Immobiliers
Déménager
Comparer hypothèques
Habiter
Publier une annonce
Saisir votre annonce

Sondage

Mondial 2014: la Suisse a-t-elle une chance de passer en huitièmes de finale?




Sondage

Vous offrez-vous des croisières sur les bateaux Belle Époque du Léman?